Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2014-07-09T16:47:23+02:00

La cité sans aiguilles, Marc TORRES

Publié par Lylou

 

Présentation :

Qu’ont donc en commun l’Horloger, l’Écrivain et le Guerrier ? Une quête et une même destination dont ils ignorent tout : la Cité sans aiguilles. Alors qu’ils cheminent irrémédiablement en solitaire, ces trois hommes vont voir leurs destins se croiser. Et c’est ensemble qu’ils réaliseront le grand dessein auquel ils étaient prédestinés...

Autrefois connu sous le nom de Cité Blanche, ce territoire est gouverné par le Roi Blanc dont la renommée n’est plus à faire. Son royaume est prospère et il est entouré de sa précieuse reine et de Guillaume, son fidèle conseiller. Pourtant, cet équilibre va bientôt être mis à mal, les fondations de la cité fragilisées, bouleversées, par une nouvelle de bien mauvais augure...

Quelle est l’origine de ce basculement ? Quelle est la nature de la souffrance qui consume le Roi Blanc pour qu’il plonge ainsi ses sujets dans un profond désarroi ? Quel rôle vont jouer nos trois héros dans l’histoire de cette cité désormais sans aiguilles, là où le Roi Blanc essaie de maîtriser le temps ?

 

Mon avis :

C'est un cadeau de mon chéri, un peu au hasard. Mais le hasard fait parfois bien les choses : j'ai aimé cette lecture. 

C'est un roman sous forme d'une sorte de voyage initiatique, en suivant trois personnages qui doivent se rendre jusqu'à la cité sans aiguilles. Personne ne sait où se trouve cet endroit ; on a juste un aperçu du Roi blanc qui y règnerait et dont on suit également l'histoire. Ces quatre destins finissent par se rejoindre, au fil d'une écriture mêlée de poésie et de philosophie. L'amour, le temps, le pardon, le pouvoir, l'apprentissage... autant de sujets abordés avec les différents profils, avec de nombreuses phrases qui peuvent être retenues.

- C'est tout ce que tu emportes, répéta-t-il, et pourtant tu t'encombres de ces choses inutiles. Que comptes-tu en faire ?
- Les choses sont toujours inutiles juste avant qu'on en ait besoin. Hier, j'ai béni les dieux de m'avoir fourni un brin d'herbe.
- Un brin d'herbe ?
- Avec cette herbe, j'ai fait sortir un grillon de son trou, et je l'ai amené chanter sous la fenêtre d'une belle. Et sais-tu ce qu'elle a fait, la belle ? Elle m'a offert son lit pour me remercier de ma musique. Savais-tu que grâce à un brin d'herbe ou pouvait passer des nuits merveilleuses ?

Qui peut dire ce que deviennent nos mots une fois sortis de nos bouches ? S'éteignent-ils vraiment ? Ou bien résonnent-ils encore en sourdine, dans quelque coin de l'Univers, en attendant le jour où ils serviront à nous juger ?

J'ai beaucoup aimé l'écriture, belle sans être compliquée. C'est un premier roman de l'auteur et je pense que je lirai d'autres de ses écrits s'il réitérait le fait.
J'ai beaucoup aimé l'écriture, belle sans être compliquée. C'est un premier roman de l'auteur et je pense que je lirai d'autres de ses écrits s'il réitérait le fait.J'ai beaucoup aimé l'écriture, belle sans être compliquée. C'est un premier roman de l'auteur et je pense que je lirai d'autres de ses écrits s'il réitérait le fait.J'ai beaucoup aimé l'écriture, belle sans être compliquée. C'est un premier roman de l'auteur et je pense que je lirai d'autres de ses écrits s'il réitérait le fait.

- Je lirai ton récit, assura-t-il en serrant le parchemin contre son ventre, parce que la Salle du Trésor ne serait jamais assez solide pour accueillir celui-ci. Il me tarde de découvrir les belles images que l'on garde lorsqu'on avance en âge.
- On ne garde pas de belles images, Sire... On garde des images, qui deviennent belles.

Voir les commentaires

commentaires

Mon dernier livre 10/07/2014 10:58

Vous me mettez l'eau à la bouche...

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog